Logo
Meusre-de-riposte

Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE)

Les Classes Préparatoires aux Grandes Écoles (CPGE) sont des classes post-baccalauréat qui préparent les étudiants à intégrer des grandes écoles d’ingénieurs et établissements d’enseignement supérieur en Afrique, en France et en Europe.

1.    Objectifs

La CPGE IngénieurEs en Afrique a été ouverte en 2012 afin de promouvoir l’accès des jeunes, et plus particulièrement des femmes, aux métiers de l’ingénierie. Élaborée et dispensée en partenariat avec EPF – Ecole d’ingénieur-e-s (France), elle permet d’acquérir un niveau d’excellence en sciences fondamentales, sciences appliquées et humaines qui constituent le socle sur lequel s’élaboreront les compétences de l’ingénieur Elle prépare en deux ans à intégrer des grandes écoles d’ingénieur reconnues à l’international qui recrutent à niveau bac+2, soit par admission directe, soit par l’intermédiaire des concours d’entrée aux  « Ecoles post-prepa ». Le programme mis en œuvre est suffisamment généraliste pour ouvrir la voie à des écoles dans les domaines du : Génie Civil, de l’Informatique, de la Chimie, des Télécommunications, de l’Energie-Electricité-Électrotechnique, de l’Electronique, du Génie Mécanique, de l’Actuariat, etc.

Afin d’ouvrir l’accès aux meilleures élèves issues de familles modestes, plusieurs entreprises se sont engagées à participer aux frais de formation des étudiantes.  Parmi les 17 étudiants de la première promotion (2012-2014), certains ont réussi aux concours d’écoles françaises comme le concours e3a (75 écoles françaises), le concours des Ecoles d’Actuariat et Statistique (5 écoles françaises et 1 école marocaine) et le concours de l’Institut National Polytechnique Félix Houphouët Boigny de Yamoussoukro (INP-HB). Pour ce qui concerne la deuxième promotion (2013-2015), elle s’est illustrée par un fort taux de succès dans des concours d’entrée de l’INP-HB (filières Génie chimique et Procédés, Mines et Carrières, Informatique, Energétique, Electronique et Informatique d’Industrie) et dans les admissions sur dossier à l’EPF, sites de Troyes (filière urbanisme) et de Montpellier (filière énergie), à l’INSA Strasbourg (spécialité mécatronique) et l’EME de Rennes (Ecoles des métiers de l’Environnement).

Intervenants expérimentés venant de plusieurs institutions partenaires : UO, INP-HB, etc…

2.    Compétences visées

La CPGE constitue une voie d’accès à la poursuite d’études longues (Bac +5 à 8). Elle vise à apporter aux étudiants :

  • De solides capacités et méthodologies de travail,
  • Des connaissances approfondies en sciences fondamentales et appliquées,
  • De la rigueur et de l’organisation,
  • Une culture générale de haut niveau et une grande capacité d’adaptation.
3.    Organisation des études

La pédagogie mise en œuvre s’articule autour de cours magistraux, travaux dirigés et travaux pratiques.  Une place prépondérante est accordée aux travaux dirigés, avec utilisation de l’outil informatique. Les élèves bénéficient d’un excellent taux d’encadrement auprès d’une équipe pédagogique de haut niveau composée d’enseignants et enseignants-chercheurs de 2iE ainsi que des professeurs expérimentés dans le système des classes préparatoires provenant de différentes institutions africaines telles que l’Université de Ouagadougou, l’Université polytechnique de Bobo-Dioulasso et l’INP-HB de Yamoussoukro.

L’évaluation se fait sous forme de contrôle continu. Elle comprend des interrogations orales, des interrogations écrites, des devoirs surveillés et des projets individuels ou en équipes. Le travail est intensif, mais une semaine de repos intervient après en moyenne 6 semaines de cours.

La formation dure 2 ans. Chaque année comporte 2 semestres d’études. Le volume de travail correspond à 60 crédits par année. Les 60 crédits de la première année sont acquis pour tout passage en 2ème année. Ceux de la 2ème année le sont sur avis du conseil des professeurs. Il n’y a pas de reprise possible de la première année.

En 1ère et 2ème année, un projet d’initiation à la recherche (Travail d’initiative personnelle encadré TIPE) doit être préparé et présenté par l’étudiant sur un sujet de son choix. Les élèves en deuxième année exercent un tutorat auprès des nouveaux arrivants.

4.    Débouchés
  • Bachelor 3 – 3ème année de formation – à 2iE (Ouagadougou) ou EPF (Sceaux, Troyes ou Montpellier) : sélection sur dossier
  • Bachelor 3 dans les Universités : sélection sur dossier (Afrique, Europe, …)
  • Ecoles d’ingénieur (Génie Civil, Informatique, Télécommunications, Energie-Electricité-Électrotechnique, Electronique, Chimie, Génie Mécanique, Actuariat, etc…)) : sélection sur dossier ou concours (Afrique, Europe, …).
5.    Niveau d’entrée et conditions d’admission
  • Être titulaire d’un baccalauréat scientifique C, D, E ou équivalent.

La sélection s’effectue sur dossier, à partir de l’analyse des résultats scolaires de la seconde à la terminale (Français, Sciences Physiques, Maths) et des résultats du bac.

S’INSCRIRE